Comment se reconvertir en puéricultrice ?

reconversion auxiliaire de puericulture

Il arrive assez souvent que l’on se découvre une vocation « tardive » alors que l’on est déjà engagé dans une toute autre branche de la vie active. Ce changement de profession passe alors par des stages de reconversion conduisant ou non à un diplôme. Si l’on décide de s’orienter vers le domaine de la petite enfance, il existe plusieurs professions accessibles quelle que soit la trajectoire suivie jusque là ou le niveau d’études. Mais comment devenir puéricultrice par la reconversion professionnelle ?

Il est difficile de parler de reconversion dans la mesure où la profession de puéricultrice nécessite deux préalables : être en possession du diplôme d’Etat de puéricultrice qui n’est lui-même accessible que si l’on est titulaire du DE d’infirmière ou de sage-femme. En l’absence de ces diplômes, il ne s’agit plus véritablement d’une reconversion mais d’une totale réorientation passant par plusieurs années d’études, surtout si l’on n’est pas issue d’une branche relevant de la santé.

Se reconvertir sans expérience médicale

Documentation
  • Attention: 1 an d'expérience requise, en rapport direct avec la certification visée pour la VAE

Ce cas de figure revient à suivre la formation classique de puéricultrice, à condition d’être titulaire du baccalauréat. La première étape consiste à passer le concours d’entrée en IFSI (Institut de Formation de Soins Infirmiers). La formation d’infirmière s’étale sur 3 ans et se décompose comme suit :

  • 2100 heures d’enseignement théorique en IFSI ;
  • 2100 heures de stages répartis en 4 types de soins différents ;
  • 900 heures environ de travail personnel.

Après obtention du DE d’infirmière vous pourrez alors préparer le diplôme d’Etat de puéricultrice en un an.

Se reconvertir avec expérience médicale

Les candidates issues de certaines filières peuvent bénéficier de dispenses d’enseignement lors de la formation infirmière. L’année de formation puéricultrice, quant à elle, reste identique pour toutes.

1) Aide-soignantes et auxiliaires de puériculture

etapes a suivre pour se reconvertir en puericultrice

Deux conditions sont indispensables : justifier de 3 ans d’expérience professionnelle et réussir un examen d’admission spécifique comportant l’étude de 3 situations professionnelles. La dispense d’enseignement concerne la compétence 3 du référentiel infirmier (accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens) ainsi que le stage de 5 semaines du 1er semestre.

2) Candidates ayant validé les UE de la PACES non admises à poursuivre des études médicales, pharmaceutiques, odontologiques ou de sage-femme

Dispense de 4 unités d’enseignement.

3) Dispense de la première année d’études pour les candidates suivantes après réussite d’une épreuve écrite organisée par l’institut :

  • titulaires d’un diplôme d’état de manipulateur en électro-radiologie, de pédicure-podologue, d’ergothérapeute, de masseur-kinésithérapeute ;
  • titulaires du diplôme d’assistant hospitalier des hospices civils de Lyon ;
  • élèves sages-femmes admises en seconde année ;
  • étudiantes en médecine admise en seconde année de 2ème cycle.

Hormis ces allègements, il n’existe aucune passerelle spécifique à la fonction de puéricultrice qui nécessite impérativement d’être titulaire du DE infirmière pour préparer le DE puéricultrice. Au contraire des diplômes d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture entre autres, le diplôme d’Etat de puéricultrice n’est pas non plus accessible par le biais de la VAE.

Laissez un commentaire





Le métier d’infirmière puéricultrice

le metier de puericultrice

Quand on parle de puéricultrice, on fait souvent un amalgame avec d’autres professions touchant au domaine de la petite enfance ; la différence est contenue dans l’intitulé exact de ce métier : infirmière puéricultrice.

Le concours puéricultrice

concours formation puericultrice

Toute entrée dans un établissement délivrant une formation médico-sociale est soumise à un concours et la formation puéricultrice répond à cette règle. Quelles sont les conditions et les modalités d’accès au concours puéricultrice?